Définition du Reiki – une pratique du mieux être

Définition du Reiki, un art de plus en plus pratiqué

Le Reiki est une pratique de soin avec transfert d’énergie par imposition des mains. Voilà une définition du Reiki en une phrase mais qui est un peu réductrice car le Reiki peut être pratiqué comme une véritable hygiène de vie personnelle et transformer, peu à peu, notre regard sur nous et sur le monde.

Le but du Reiki est d’aider les autres et de s’aider soi-même. On peut pratiquer le Reiki sur autrui et sur soi même avec l’auto-traitement.

Définition du Reiki - un exemple de position - reiki-santeLe Reiki harmonise l’équilibre de la personne en réduisant ses points de blocage et en facilitant la résolution de problèmes intimes. Il a un effet au niveau physique, mais aussi au niveau émotionnel. Le Reiki permet ainsi de renforcer ses capacités d’auto-guérison et de bien-être en mobilisant toutes ses ressources. Le Reiki est un terme japonais traduit habituellement par « énergie de vie spirituelle ». Mais cette définition du Reiki est sujette à de nombreuses interprétations et variantes selon la sensibilité de ceux qui le pratiquent.

Le Reiki est transmis par une initiation et une formation qui comprend, entre autres, la communication de symboles et l’apprentissage d’un protocole d’imposition des mains (plus tout un ensemble d’enseignements permettant d’accompagner le praticien dans sa relation avec les autres).

Le Reiki ne relève pas d’un acte médical. Le Reiki ne résout pas tous les problèmes mais il aide beaucoup et accompagne harmonieusement une prise en charge globale d’un problème par des professionnels de santé. Le Reiki n’est pas une religion. Le Reiki peut être pratiqué quelle que soit la croyance de celui qui l’exerce et de celui qui le reçoit. Nul besoin de préparation pour recevoir un soin Reiki. Même ceux qui n’y croient pas peuvent en ressentir ses effets positifs.