Conseils pratiques Réflexions Reiki

Reiki, l'Art de la Pratique - l'Effet du Reiki, pendant et après le soin

Reiki, l’Art de la Pratique – l’Effet du Reiki Pendant et Après le Soin

par Jean Pierre Chupin

L’effet du Reiki, pendant… et après le soin. Un soin Reiki, c’est bien sûr une séance pendant laquelle le praticien va se mobiliser auprès de son patient sur une durée de 30′ à 1h00. Il s’est préparé, est à l’écoute de la personne, fait appel aux symboles du Reiki, utilise ses mains pour transférer le Reiki, l’énergie, l’intention de soin. Mais il a aussi mis beaucoup d’attention à préparer l’espace de travail : décor, éclairage, musique parfois, huiles essentielles. Enfin, il a proposé au patient de s’allonger sur une table de massage ou un tapis confortable sur le sol. Il a accueilli la personne, à eu un entretien avant le soin proprement dit et un échange après, sans oublier le paiement si le praticien est un professionnel. Au final, ce que je veux dire, c’est qu’un soin Reiki s’inscrit dans un environnement qui participe pleinement à l’effet du soin.

Le bien-être ressenti par la personne qui bénéficie du soin à la sortie de la séance est le résultat de tout cet ensemble. Il est de fait assez difficile d’identifier l’effet propre à la transmission du Reiki. Il faut pour cela rechercher l’expression par le patient de ressentis qui ne sont pas habituels et qui distinguent la séance de Reiki d’une séance d’ostéopathie, de kinésithérapie ou d’un massage par exemple. Pour cela il faut être attentif à la manière dont le patient raconte le déroulement du soin, ce qu’il a ressenti comme impressions physiques, les perceptions déformées de son environnement, les images qui ont pu se former, les souvenirs. Tout peut faire sens. Dans ce dialogue, mieux vaut éviter de vouloir tout expliquer, tout justifier. La parole est au patient, pas à l’énoncé des certitudes du praticien.

Au final, le patient va exprimer une sensation générale. L’effet du soin sera d’autant plus important qu’il se sera passé « quelque chose », peu importe que ce soit agréable ou pas durant la séance, car l’effet final du soin s’exprimera plus sûrement un peu plus tard

La durée à prendre en compte, à partir de mon expérience personnelle, correspond grosso modo aux deux jours qui suivent la séance. Il convient de laisser le temps de l’intégration du Reiki, de permettre aux capacités d’auto-guérison du corps de se mobiliser. On peut alors, après un éloignement du moment particulier de la séance, mieux apprécier si celle-ci à permis de modifier l’état du patient. C’est alors qu’un bilan de la séance pourra réellement être dressé et qu’un nouveau rendez-vous pourra, éventuellement, être fixé.

Dans le prochain billet à venir, je vous proposerais de commencer un nouveau chapitre : Etre initié au Reiki