Conseils pratiques Reiki

Reiki, Art de la Pratique - l'Induction de l'Intention

Reiki, Art de la Pratique – l’Induction de l’Intention

par Jean Pierre Chupin

L’intention, c’est le moment de justification de toute la phase de préparation. Le praticien Reiki transmet le Reiki à son receveur. C’est pour que cette transmission se fasse de la façon la plus efficace possible qu’il a fallu que le praticien travaille son monde intérieur, entre en contact et écoute son patient. Bien évidemment, le principe de la décomposition des phases d’un soin a un aspect artificiel. Le soin Reiki n’obéit probablement pas à une succession aussi mécanique des choses. Tout praticien sait que le Reiki peut être donné de façon quasiment instantanée, sans même une mise en jeu consciente. Mais c’est toujours le même processus d’apprentissage qui est à l’œuvre. Quand quelqu’un apprend à conduire, il est perdu dans ses gestes, les trois pédales, le volant, le levier de vitesse, les rétroviseurs… Et puis peu à peu les mécanismes s’acquièrent et à la fin il conduit sans même penser à tous ses gestes devenus automatiques. Et tant mieux car cela lui permet de s’occuper d’autre chose, en l’occurrence la direction à prendre et ce qui se passe sur la route. Il en est pareillement pour le Reiki. Toutes les étapes qui ont été décrites s’intègrent peu à peu chez le praticien, qui devient de plus en plus disponible à son receveur et à son intention.

L’intention correspond à l’induction du Reiki. L’intention en Reiki se concrétise souvent par l’activation d’un symbole et du son du mantra qui est le nom du symbole. L’intention peut quelquefois être formulée plus clairement. La technique importe peu, elle permet simplement de ritualiser l’envoi de l’intention. Ce qui est essentiel en effet, c’est l’investissement total du praticien dans sa façon d’envoyer l’intention : investissement énergétique qui résulte d’un lâcher prise du mental, d’une mobilisation de l’affect dans la compassion et d’un complexe tension/relâchement du corps. L’intention dont il s’agit est celle du corps, non pas du mental conscient, mais du mouvement presque sensible qui se ressent par une tension de l’énergie qui semble s’échapper des doigts pour rencontrer le corps et l’âme du patient.

Dans le prochain billet, j’aborderai des questions pratiques – positions des mains, durée des soins. Au prochain billet. Bon Reiki.