Méditation Réflexions Reiki

La boîte à temps

par Jean Pierre Chupin

On apprend, tout petit, que le temps est représenté par une ligne : le présent au centre, passé à gauche et futur à droite. Quelle erreur ! Notre vision du temps, loin d’avoir une rigueur physique implacable (si tant est que la physique soit implacable) ne dépend que de notre rapport au monde, de notre imaginaire mis en scène par nos pensées. Or, nos pensées, loin de suivre la ligne droite du temps des maîtres d’école, nous projettent et puisent leurs forces dans des boîtes à émotions. Boîtes de l’espérance, de la nostalgie. Boîtes de la colère ou de la tristesse, de la joie parfois. Dans chaque boîte, tout est mélangé : les lieux, les époques, les visages, anecdotes. C’est ainsi que l’on passe du coq à l’âne, sans souci de cohérence, semble-t-il. Cohérence pour qui ? Pour celui qui veut comprendre la logique d’une histoire, d’une vie. Mais une vie n’est pas un scénario. Ce sont des moments qui se succèdent, des liens qui s’entrelacent, des entrelacs qui déroulent un chapelet qui forme, au bout, une existence. Lorsque la mémoire s’égare, oublie la ligne du temps, se resserre sur l’essentiel, surgissent les trop plein d’émotions, comme des bulles qui n’ont plus rien à justifier, plus de récit à raconter. Juste à dire, à témoigner, à crier… Plus besoin de lecteurs, d’auditeurs. Seulement de prétextes.